Aujourd'hui j'ai envie d'aborder un sujet qui m'interroge sur la société actuelle et ses dérives. 

Non, je n'ai pas 92 ans et un esprit étroit, moi la première je suis sur les réseaux sociaux, je poste même de façon plutôt compulsive, mais j'utilise le virtuel comme un vrai partage et n'hésite d'ailleurs pas à aller au delà de cette barrière là pour vivre de vrais moments de partage, de vraies rencontres.

Parce que pour moi, la vie, la vraie, elle est dans le réel et l'échange humain.

 

Il y a là plusieurs phénomènes distincts....

Dans une moindre mesure, il y a ceux qui, très réservés dans la vraie vie se font passer pour des personnes hyper enjouées et sociables alors qu'autour d'un verre elles n'ouvriront quasiment pas la bouche et regarderont le bout de leurs chaussures. Dans ce cas précis, celà peut être pour eux une bonne thérapie, une envie de sortir de ce carcan qu'est la timidité maladive et en retirer des bénéfices.

Ce qui m'inquiète nettement plus, c'est le phénomène des "sentiments virtuels", ces personnes qui, parce qu'ils te "cotoient" sur le net au quotidien pensent qu'ils font partie intégrante de ta vie, passant la barrière du pays des Bisounours à grand renfort de coeurs et de bisous (calme toi, tu ne me connais pas et tu piques....même virtuellement!) 

Et le pire de tout....Ces fameux spécimens qui ont des vies tellement pathétiques qu'ils vont jusqu'à écrire des "je t'aime" comme ils écriraient "salut", qui traquent, qui fouillent dans ta vie (qui est forcément bien plus intéressante que la leur au demeurant ! ), qui tombent amoureux d'une photo, d'une écriture, sans jamais avoir rencontrer "l'autre" et qui se croient tout permis, faisant du chantage affectif ou des menaces....

Il n'y a pas plus flippant et incompréhensible pour moi, parce que je me dis que ces gens là, très fragiles psychologiquement, nous les croisons dans notre quotidien, ils ont une famille, des collègues de bureau, qui sont ils réellement ces Docteur Jekyll et Mister Hyde ? 

Prennent-ils seulement conscience de l'absurdité de leur attitude ? Croient-ils vraiment qu'on tombe amoureux d'une personne sur un écran de smartphone ? Pensent-il que leur vie est embellie par ces illusions? 

Ce phénomène là, c'est un peu l'hommage des maitresses araignées de la toile aux maitres corbeaux des hameaux reculés qui glissaient sournoisement à la nuit tombée, une lettre anomyme sous la porte.

Pour ma part je suis sur la toile comme dans la vie.....Si j'aime c'est des vraies personnes avec qui je partage de vrais moments, un vrai bon repas ou un vrai bon café, des vraies confidences....des moments suspendus que le virtuel ne remplacera jamais! 

Aujourd'hui, c'est en pixels que les gens s'illusionnent, flippant constat d'une société qui pense aveuglement qu'un clic est un sentiment...

Sors, y a tant de choses à voir dehors....