Lucie est de ces rares personnes qui accueillent chaque jour la vie comme un cadeau du ciel ,avec un optimisme à toute épreuve et une énergie contagieuse.

A 39 ans ,elle a un boulot qui lui plait ,un agenda bien rempli et de la bonne humeur en bandoulière.

Le destin, Lucie a décidé depuis toujours de lui faire confiance, elle s'en remet à lui .Cette philosophie lui a jusqu'à présent prouvé qu'il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions et que tout ce qui s'est produit dans sa vie jusqu'à présent ne lui a en rien porté préjudice ou ci peu.

A l'aube de ses 40 ans, elle fait un peu le bilan de ses souvenirs, ses amis d'abord avec lesquels elle partage tout ou presque ,une base solide et indispensable à sa vie, sa famille présente, puis les hommes avec qui elle a partagé parfois une nuit, parfois quelques mois ou un peu plus.

Elle a toujours eu un succès qu'elle ne s'explique pas avec la gente masculine, un jour on lui a dit que ça venait du magnétisme qu'elle dégageait mais parfois elle a vécu des situations tellement improbables qu'elle a pris définitivement le parti de profiter de ces moments sans se poser de questions.

Alors quand par cette matinée de mai le destin lui a fait faire cette rencontre là, elle a d'abord ressenti un étourdissement, sans doute l'émotion.Elle s'est laissée porter par les évènements jusqu'au soir ne sachant qu'en penser.

Cette nuit là et les suivantes elle n'a pas beaucoup dormi, elle attendait les coups de téléphone annonciateurs de rendez-vous avec un nœud au ventre qu'elle ne se connaissait pas auparavant .Elle d'habitude si encline à la légèreté, elle se surpris parfois d'avoir des pensées mélancoliques, se demandant si cette rencontre à laquelle elle n'était pas préparée ne l'avait finalement pas transformée.

Elle ne voulut pas en parler à ses proches, des rencontres comme ça on veut les conserver au fond de soi, parce qu'on ne sait pas s'il ne s'agit d'une simple passade ou d'une aventure plus longue.

Alors Lucie la garda jalousement tout à elle, ne confiant jamais à personne ses états d'âme, cette mise en place insidieuse de changements dans sa vie.

Oh! bien sûr ses proches avaient bien remarqué sa perte de poids, ses courbes qui plaisaient tant, laisser place à une minceur inhabituelle, une nouvelle coupe de cheveux, une nouvelle couleur .Mais on la laissait tranquille, prise dans le tourbillon des moments qu'elle vivait .

On sait combien parfois les nouvelles rencontres sont enclinent aux prises de conscience.

Ce sont donc enchaînés quelques mois pendant lesquels Lucie s'est consacrée à cette rencontre, délaissant temporairement ses amis pour se consacrer à ses rendez-vous.

Elle en ressortait parfois heureuse, parfois cafardeuse, elle ne savait pas trop sur quel pied danser mais elle gardait espoir, se disant qu'il fallait le temps d'apprivoiser la nouveauté, qu'il n'était pas facile de s'habituer à des impératifs quand on a toujours été indépendante comme elle.

La vie à deux c'est pas toujours simple, elle avait le sentiment parfois d'être en huis clos.

Mais elle ne voulait pas baisser les bras, elle se disait que certains moments d'incertitude et de souffrance laisseraient certainement place à une relation plus sereine d'ici peu .

Les mois passèrent, en Décembre, elle partit en thalassothérapie une semaine sur la Côte d'Azur, en revint remplûmée et sereine.

Elle appela ses proches pour les convier à une grande fête, celà faisait trop longtemps qu'ils ne s'étaient pas réunis tous ensemble .

Rendez-vous fut pris pour le week -end d'après.

Lucie avait loué une salle, s'était mise sur son 31 .

Cette soirée était importante pour elle, elle le savait

Lorsque tout le monde fut arrivé, elle pris une coupe de champagne, fit tinter un couteau sur le cristal et demanda le silence à ses convives.

Très solennellement, avec toute la sensibilité qui est sienne et pas mal d'émotions dans les yeux, elle commença son discours.

 

«Mes chers amis ,

 

Je vois votre impatience, votre curiosité ...Je ne vais donc pas faire durer le suspens plus longtemps.

Au risque de vous décevoir aucun homme n'est à mes côtés ce soir, ma rencontre a été de celles qu'on oublie jamais, intense, dévorante, prenante, elle m'a aussi ouvert les yeux sur l'importance des gens qui m'entourent.

Alors ce n'est pas des présentations en grandes pompes que je voulais fêter ce soir avec vous, c'est ma rupture ,parce qu'elle se doit d'être joyeuse.

La femme Gémeaux que je suis a rencontré un Cancer, celui-ci n' était pas brun aux yeux bleus, il a duré 7 longs mois, il m'a fait souffrir, il m'a déstabilisé et tenu à l'écart de vous.

Mais au plus fort de la maladie, j'ai toujours voulu croire à la guérison, je me suis battue, n'ai jamais baissé les bras.

Le combat fut inégal, mais grâce à une équipe médicale solide et un moral d' acier, me voilà ici, devant vous.

J'ai voulu vous épargner ma fragilité mais j'avais l'intime conviction que c'était pour mieux vous retrouver.

Sachez que de penser à vous pendant cette longue période, m'a fait combattre la maladie jusqu'au bout et trouver le courage de surmonter les chimios .Alors je porte un toast à la vie, désormais elle a un sens tout particulier».

 

Dans l'assistance les yeux étaient humides ,le choc immense.

Alors Lucie posa son verre et avec beaucoup d'émotion retira sa perruque mettant à nu une chevelure clairsemée, symbôle d'une positive rémission.